Les voyages d'étude

L'Italie du Nord-Est, la Slovénie et l'Istrie viticoles

drapeau italieMultiples terroirs, production variée issue de petites structures comme de grosses entreprises, originalité de cépages et de produits, l’Italie possède des particularités historiques proches de celles des vins du Sud-Ouest. Moins connus du néophyte que les vignobles du Piémont ou de Toscane, les vignobles du Nord-Est de l’Italie (Vénétie, Trentin et Friuli) représentent cependant 12% du vignoble et 23% de la production nationale.

 

La vigne est présente en Italie depuis plus de 4000 ans et déjà les Grecs anciens appelaient leurs colonies du sud de l’Italie, « Oenotria» soit littéralement terre du vin. La vigne a connu un essor important sous les romains qui ont propagé sa culture et le culte de Bacchus jusqu’aux coins les plus réculés de leur empire. Au 19ème siècle, l’amélioration de la qualité des vins avec notamment l’utilisation de bouchons a permis l’émergence de vignobles prestigieux comme ceux de Barolo ou du Chianti. Au début du 20ème siècle, l’Italie est touché comme les autres pays d’Europe par la crise phylloxérique. Celle ci va modifier considérablement l’encépagement et voir l’arrivée de variétés étrangères associée à une diminution du nombre de cépages cultivés même si aujourd’hui la richesse variétale de l’Italie demeure unique au monde. En 1966, la première appellation d’origine Vernaccia di San Gimignano (DOC pour Denominazione di Origine controllata) voit le jour en Toscane. Beaucoup d’autres suivront puisque l’Italie viticole compte aujourd’hui 330 DOC et 73 DOCG, niveau d’appellation supérieure (G pour Garantita).

Les principales régions productrices d'Italie:

  • la Sicile (107 000 ha) : plus grande île de la Méditerranée, la Sicile compte plus de vignobles que n’importe quelle autre région d’Italie. 75% de la production vinicole est «coopérative». Outre le vin, la région produit également des raisins secs et du Marsala, un vin doux naturel créé il y près de deux siècles par des négociants anglais. Les principaux cépages cultivés sont le Catarrato bianco et le Nero d’Avola.
  • les Pouilles (97 600 ha): cette région méridionale qui forme le « talon » de la botte italienne peut être divisée en deux sous-régions de part et d’autre d’une ligne imaginaire allant de Brindisià Tarente. Au nord, le sol vallonné et le climat tempéré, même frais dans certaines hauteurs sur le plateau de Murge sont favorables à la production de blancs. Le Sud est le territoire des vins rouges comme le Primitivo qui sous l’impulsion d’une nouvelle génération de producteurs supporte sans aucun conteste la comparaison avec les Zinfandel américains.
  • le Veneto (70 200 ha): il s’agit de la principale région que nous avons visité au cours de ce voyage de formation. Les rendements soutenus pour la production de vins blancs essentiellement lui permettent d’occuper en volume la tête du palmarès italien avec 8,3 millions d’hectolitres soit 23% de la production nationale. La région est plus particulièrement la province de Trévise est célèbre pour être le fief de l’Amarone, vin élaboré après un passerilage de plusieurs mois sur claies.
  • la Toscane (59 600 ha) : situé au Sud de Florence, le vignoble toscan avec ses 7 DOCG, 44 DOC et ses noms prestigieux comme Chianti, Brunello est certainement l’un des plus connu et des plus réputé d’Italie. Lieu traditionnel de monoculture Sangiovese, l’utilisation de Merlot, de Cabernet Sauvignon et de Syrah en cépage pur ou en assemblage dès les années 1970, a permis l’émergence d’une nouvelle classe de vins: les «super toscans». Ces vins dont le
    porte-drapeau le plus connu est sans aucun doute Ornellaia, sont souvent commercialisés à plus de 100$ la bouteille en tant que vin IGT Toscane.
  • le Piémont (48 300 ha): une région au prestige international qui avait été visitée par notre groupe lors d’un précédent voyage organisé en 1999. Comme dans les autres régions, une très large majorité des vins du Piémont sont issus de cépages autochtones. A côté du noble Nebbiolo (4000 ha), le Barbera avec 20 000 ha est le plus populaire, suivi du Dolcetto (3 000 ha) qui est apprécié pour sa rondeur. Le Nebbiolo est un cépage difficile à cultiver qui exprime au mieux son
    potentiel au sein des aires Barolo, Barbaresco, Gattinara et Ghemme DOCG. Il a la particularité de posséder, à la place de la malvidine, la péonidine comme pigment anthocyanique majoritaire. Ce composé plus facilement extractible mais très oxydable impose de maîtriser les apports d’oxygène au chai en cours de vinification via notamment la pratique du pigeage. La région produit également 30% de vin blanc dont le Moscato d’Asti.

Encépagement de l'Italie : Avec 550 cépages inscrits au catalogue officiel, l’Italie compte devant la France (310 variétés), la plus grande richesse de cépages au monde. Le Sangiovese originaire de Toscane et connu en Corse sous le nom de Niellucio, occupe avec plus de 70 000 ha la tête de l’encépagement. Il serait issu d’un croisement entre le Nero d’Avola (Sicile) et le Ciliegiolo (Toscane). Il existe au moins 14 clones de Sangiovese séparés en 2 familles «Grosso» - le plus qualitatif représenté dans les vignobles de Brunello di Montalcino et du Vino Nobile di Montepulciano - et Piccolo plantés dans les autres vignobles dont le celui du Chianti. Sur la période 2000-2010, les deux cépages blancs qui ont le plus progressé en surface sont le Pinot Grigio et le Glera (Prosecco) les deux variétés «stars» du Nord-Est de l’Italie. En ce qui concerne les variétés rouges, hormis le Cabernet Sauvignon, le Calabrese ou Nero d’Avola et le Primitivo ont vu leurs surfaces viticoles augmenter respectivement de 61.7% et de 40%. Le premier cultivé en Sicile donnant des vins riches, fruités et mûrs offre un excellent rapport qualité/prix à l’export sur le segment «entrée de gamme». Le second, a probablement profité de l’effet Zinfandel et de son renouveau dans le vignoble californien et sur les marchés internationaux. En effet, en 2003 grâce aux outils modernes, des chercheurs de l’UC Davis ont montré que le Primitivo italien de la région des Pouilles, le Crljenak/ Pridibage croate et le Zinfandel possédait un profil génétique identique. D’origine croate, le Primitivo aurait ainsi été rapporté en Italie au 18ème siècle.

Les structures visitées en Italie du Nord-Est, en Slovénie et en Istrie:

  • Pieropan
  • Vaona
  • Cavit
  • Mezzacorona
  • Universita San Michele All'Adige
  • Valoritalia, Consorzio per la tutela del Prosecco Doc et Universita du Conegliano
  • Mionetto
  • Evoluzione Ambiente et Universita di Bologna
  • VCR
  • Schiopetto
  • Vinakoper
  • IPTPO
  • Matosevic
  • Agrolaguna

haut de la page

En savoir plus sur l'Italie du Nord-Est, la Slovénie et l'Istrie viticoles
N'hésitez pas à consultez :
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com