Banc d'essai épampreuses : tableau de synthèse

En 2011, l'IFV Sud-Ouest a réalisé au V’innopôle un banc d'essai afin de faire le point sur les machines d’épamprage mécanique et leurs capacités. Les mesures réalisées ont porté sur le nombre de pampres avant passage, juste après passage, puis 7 et 30 jours après l'épamprage. Chaque machine a travaillé à 2 vitesses différentes notées V1 et V2. Le tableau résume les performances des matériels testés lors de ce banc d'essai.

Vitesses mesurées lors de l'essai

Netteté de l'épamprage

Taux d'efficacité à 7 jours

Repousses à 30 jours sur 30 souches
V1 V2 V1 V2 V1 V2 V1 V2

Ferrand

3,5 km/h 4,2 km/h 99% 97% 99% 97% 10 5
2,3 km/h 2,4 km/h 83% 76% 91% 88% 7 6
Boisselet 1,4 km/h 2,9 km/h 81% 84% 93% 92% 12 10
Terral 1,2 km/h 2,3 km/h 88% 90% 93% 91% 6 3
Grégoire 2,6 km/h 2,8 km/h 91% 80% 96% 92% 11 6
AVA-Tordable 2,8 km/h 3,5 km/h 76% 67% 86% 87% 7 3

 

Netteté de l'épamprage

La première observation suite au passage des machines est favorable d’emblée à la machine Ferrand. Les moins bonnes valeurs sont observées sur les rangs AVA Tordable, Egretier V2 et Grégoire V2. A la décharge de ces matériels, les rangs sur lesquels ont été réalisées ces mesures présentaient le plus grand nombre de pampres.

Taux d'efficacité à 7 jours

après une semaine, cette notation permet de distinguer les pampres définitivement détruits de ceux qui ont résisté. Il en ressort un lissage important des résultats, en progrès pour toutes les machines puisqu’une grande partie des pampres partiellement détruits ont desséché. Seule la machine Ferrand reste au dessus du lot avec une élimination quasi complète de l’ensemble des pampres. La vitesse d’avancement semble avoir peu d’impact sur le résultat final ce qui montre qu’il est inutile de travailler plus lentement en espérant améliorer la qualité d’épamprage.

Conclusion du banc d'essai

Intervenir tardivement sur pampres développés semble être à la portée des épampreuses mécaniques récentes. Il faut cependant être prêt à intervenir au moins deux fois pour optimiser le travail. L’adoption des doubles têtes d’épamprage chez Ferrand est un choix payant à la fois pour le débit de chantier que cela autorise mais aussi pour l’efficacité qui ressort nettement au dessus des autres. Le choix d’une épampreuse est aussi économique: des systèmes plus simples pour des exploitations plus petites se justifient dans la mesure où le temps d’intervention n’est pas forcément un facteur limitant. Il est à noter que le choix de l’épamprage mécanique, s’il est favorable à la réduction globale des intrants phytosanitaires, a des conséquences en termes d’organisation du travail : la gestion des fils de palissage est à prendre en compte car nous avons pu constater qu’aucun système présent sur le marché pour guider les fils n’est suffisamment fiable pour parer à toutes les situations et éviter à 100 % les problèmes d’enroulement dans les modules d’épamprage.

 

Accès direct aux épampreuses mécaniques
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com