Les fiches pratiques

Toxicités en cuivre (Cu) et en aluminium (Al) chez la vigne

La fréquence d'apparition de ces 2 toxicités est occasionnelle.  Le cuivre intervient dans la photosynthèse et la biosynthèse des plantes, alors que l'aluminium n'est pas à proprement parler un oligo-élément. Depuis la mise au point de la bouillie bordelaise en 1885, le cuivre s'est accumulé dans tous les sols viticoles et les besoins de la vigne sont satisfaits.

Quels sont les symptômes des toxicités en cuivre et en aluminium chez la vigne ?

  • les symptômes de toxicité en cuivre sont une mortalité élevée des plants à la plantation, un système racinaire extrêmement réduit, plus ou moins remontant
  • la toxicité en aluminium se manifeste par une mortalité élevée des plants à la plantation, une croissance et un développement faibles

haut de la page

Quelles sont les conséquences des toxicités en cuivre et en aluminium chez la vigne ?

  • dans les 2 cas, les conséquences directes sont la mort des plants et l'échec de la plantation
  • le cuivre a un effet sur les micro-organismes du sol et les lombrics, et donc indirectement sur l'alimentation de la vigne, le brassage et l'aération du sol. Une diminution de la vie microbienne des sols est constatée à partir de 30-50 ppm (mg/kg) de cuivre extractible EDTA (biodisponible pour la vigne) sur sols acides et 50-100 ppm sur les sols carbonatés. C'est par contre le cuivre d'apport récent qui est le plus toxique à ce niveau

haut de la page

Quels sont les indicateurs ?

  • l'analyse foliaire est sans intérêt pour ces 2 éléments qui migrent peu dans les parties aériennes
  • toxicité en cuivre par analyse de sol : en sols sableux teneur supérieure à 25 mg Cu extractible EDTA / kg ; en sol argileux teneur supérieure à 100 mg Cu extractible EDTA / kg
  • toxicité en aluminium par analyse de sol : teneur supérieure à 50 mg Al échangé / kg

haut de la page

Quels sont les facteurs favorisants ?

  • les toxicités en cuivre sont observées uniquement sur sol acide. D'autres facteurs favorisants sont un sol sableux et l'historique des traitements cupriques sur la parcelle
  • les toxicités en aluminium sont observées uniquement sur sol acide (pH < 5.8)

haut de la page

Comment gérer des toxicités en cuivre et en aluminium chez la vigne ?

Ces toxicités se gèrent par chaulage avant plantation pour atteindre un pH > 6.2 et par apport d'amendement organique.

haut de la page

Fiche inspirée du travail réalisé par le groupe de travail national "fertilisation de la vigne"

INRAChambre d'AgricultureBNICCIVC

GESMASONIVINSIFV

 

Pour en savoir plus contacter Jean-Yves Cahurel

 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com