Les fiches pratiques

La sélection clonale

La sélection clonale est un processus long. Depuis les prospections menées dans des vieilles parcelles ou dans des conservatoires régionaux, jusqu’à l’agrément d’un clone et sa multiplication, il se passe en moyenne 15 ans.

Quelles sont les étapes du processus de sélection clonale ?

Les différentes étapes du processus de sélection clonale peuvent être résumées dans le diagramme ci-dessous.

schéma sélection

 

haut de la page

En quoi consiste la sélection sanitaire ?

La sélection sanitaire est l’un des deux volets de la sélection clonale qui est conduit de façon concomitante à la sélection génétique. Pour les variétés de porte-greffes, seule la sélection sanitaire est réalisée. Selon la réglementation européenne, le matériel sélectionné ne doit pas être porteur de viroses principales : court-noué, enroulement (types 1, 2 et 3) et marbrure (uniquement pour les porte-greffes). La détection de ces viroses se fait par plusieurs méthodes :

  • tests biologiques (indexage) : il consiste à placer un greffon d’un clone à tester sur une bouture, en conservant un oeil, d’une variété dite indicatrice capable d’extérioriser des symptômes typiques de la virose recherchée. L’indexage peut se réaliser par greffage ligneux (3 ans) ou herbacé (6 à 12 mois). C’est la méthode de référence pour l’agrément des clones.
  • tests sérologiques ( ELISA test = enzym linked immunosorbent assay). Cette technique sérologique est basée sur la réaction anticorps (sérum)– antigène (virus).
  • tests PCR (polymerase chain reaction). Le test PCR est une technique génomique qui permet, à partir de l’ARN du virus, d’amplifier à l’aide d’amorces spécifiques un fragment d’ADN obtenu par retrotranscription. Cette méthode fiable mais délicate et coûteuse n’est pas encore utilisée en routine en France pour les viroses de la vigne.
Viroses principales
Plantes indicatrices
Sérologie
Court-noué
(GFLV et ArMV)
Rupestris du Lot
GFLV et ArMV
Enroulement (GLRaVs)

Cabernet Franc
Cabernet -Sauvignon
Pinot Noir


GLRaV-1
GLRaV-3
GLRaV-2 (pris en compte dans le schéma français de certification)

Marbrure (GFKV)
obligatoire seulement
pour les porte-greffes
Rupestris du Lot
GFKV
Viroses secondaires
Plantes indicatrices
Sérologie
Complexe du bois strié
(ou cannelures)
RSP
KSG
GCB


Rupestris du Lot
5 BB
LN 33

GVA
GVB
Nécrose des nervures (GVN) 110 R  
Mosaïque des nervures
(GVM)
Riparia Gloire de Montpellier  

 

haut de la page

Est-il possible d'assainir du matériel végétal ?

Oui. A partir de 1960, on a traité des plants virosés (boutures herbacées en tubes de culture) par thermothérapie, avec maintien dans une enceinte à 35°C sous éclairage artificel pendant un minimum de trois mois. Aujourd'hui, la technique la plus utilisée est celle du micro-greffage d'apex. Elle consiste à prélever un apex (qui est exempt de virus) issu d’une plante virosée, et à le micro-greffer in vitro sur un hypocotyle (partie de la tige située entre la base et les premiers cotylédons) d'un plant de semis. L'assainissement est utilisé principalement pour les variétés dont aucune accession saine n'a pu être retrouvée au vignoble ou dans les conservatoires, ainsi que pour des clones présentant un intérêt agronomique particulier mais porteurs de viroses. De nombreux clones de porte-greffes et de cépages dont certains sont aujourd’hui agréés et largement multipliés ont été préalablement assainis, par l'une ou l'autre des techniques. En particulier, le micro-greffage d'apex est régulièrement utilisée par le laboratoire de l'IFV pour sauvegarder des variétés en voie de disparition et dont l’état sanitaire est incompatible avec leur diffusion. C'est par ailleurs une prestation de service qu'offre le laboratoire du Pôle Matériel Végétal de l'IFV.

haut de la page

En quoi consiste la sélection génétique ?

La sélection génétique représente l’autre volet de la sélection clonale ; cette procédure, qui consiste à évaluer les performances agronomiques et oenologiques des clones candidats, est obligatoire et complémentaire de la sélection sanitaire. Elle se réalise en cinq étapes, effectuées à la fois à l’IFV et dans la région d’origine du clone de vigne, en collaboration avec les partenaires locaux de l’IFV constitués de Chambres Départementales d’Agriculture, de Comités Interprofessionnels, d'associations ou de syndicats viticoles.

  • prospection dans des vieilles parcelles de vigne ou dans des conservatoires de clones : cette toute première étape consiste en la sélection et la description ampélographique de souches choisies pour leurs caractéristiques. Ces observations sont réalisées du printemps jusqu’aux vendanges. Durant
    l’hiver, les sarments des souches marquées sont prélevés et sont ensuite introduits dans le centre de sélection clonale de l’IFV
  • culture en conteneurs : chaque clone introduit est cultivé dans un conteneur individualisé. Le matériel est utilisé pour y prélever des bois destinés à la sélection sanitaire et pour confectionner les plants destinés à l’évaluation technologique au vignoble
  • collection d’études : il s’agit d’une parcelle expérimentale dont l’objectif est le suivi des clones issus de prospections ou de conservatoires en vue de leur éventuel agrément. Installée suivant un protocole très précis, elle n’est composée que de clones ayant satisfait aux tests sanitaires vis-à-vis du court-noué et de l'enroulement. Le protocole préconise principalement : l'implantation sur un terroir traditionnel et homogène, un nombre minimum de répétitions suivant un plan d'expérience rendant possibles des traitements statistiques, la présence d’au moins un clone agréé en guise de témoin, un nombre maximum de 20 clones candidats, un suivi viticole de 5 années pour définir le profil viticole du clone candidat, la réalisation de vinifications et de dégustations d’au moins 3 millésimes pour évaluer le potentiel technologique et organoleptique du clone candidat
  • analyse de l’ensemble des données et décision de demande d’agrément.
    Après analyse et synthèse des données viticoles et oenologiques et de l’état sanitaire des clones candidats, et après consultation de ses partenaires, l’IFV demande l’agrément des clones paraissant intéressants pour la filière à la section vigne du CTPS (Comité Technique Permanent de la Sélection). Cette dernière rend un avis que le ministère de l’Agriculture et de la Pêche entérine
    dans la plupart des cas. Un numéro d'agrément officiel est alors attribué par France Agrimer au nouveau clone, dont la multiplication peut commencer.
  • parcelles de comportement : il s’agit de parcelles dont l’objet est l’étude de clones agréés, dans un site donné, en vue de comparer leurs caractéristiques culturales et leurs aptitudes technologiques, en fonction des facteurs du milieu.
    Le suivi de ces parcelles permet principalement la diffusion de conseils d’utilisation auprès des viticulteurs de la région considérée. C'est également une source précieuse de références agronomiques fiables, en complément de celles qui figurent dans chaque dossier d'agrément, utilisables entre autres pour le développement de la marque ENTAV-INRA ® auprès des professionnels de la pépinière, en France comme à l'étranger.

haut de la page

En savoir plus sur la sélection clonale
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com