Les fiches pratiques

Optimisation de la qualité de récolte mécanique

L'obtention d'une vendange mécanique de qualité, propre et peu éclatée n'est pas uniquement liée au choix de la machine à vendanger. Il est possible de gagner en qualité de vendange en suivant quelques principes.

Quelles sont les principales différences entre vendange manuelle et vendange mécanique ?

machine à vendangerPar rapport à la vendange manuelle, la machine à vendanger donne une récolte en plusieurs phases (jus, baies, grappes ou bouts de grappes, débris végétaux).Dans des conditions maîtrisées à la fois au niveau du vignoble, de la machine et de la cave, aucun des essais menés par L'IFV, mettant en parallèle le mode de récolte manuel et la vendangeuse mécanique, n'a remis en question l'utilisation de la machine, même si dans certains cas il est avéré que les lots manuels ont été préférés en dégustation.

haut de la page

Quelles peuvent être les incidences d'une récolte mécanique mal maîtrisée ?

  • phénomènes d'oxydation sur cépages blancs
  • amplification des problèmes liés au botrytis
  • accentuation des caractères herbacés et végétaux lorsque le taux de déchets est trop important
  • diminution de l'intensité du fruit
  • modification du rapport hauteur de jus / hauteur de vendange mise en cuve avec des taux de jus trop importants
  • dégâts éventuels sur les souches pouvant gêner la taille future en cas de secouage trop agressif

Pour limiter ces phénomènes, il est donc intéressant d'optimiser les réglages et l'organisation du chantier de récolte, de la parcelle à la cave.

haut de la page

Comment préparer la vigne à la récolte mécanique ?

Le passage de la machine à vendanger se prépare toute l'année.

  • Adaptation au passage de la tête de récolte, rognage et écimage : il s'agit de faciliter l'alignement de la tête de récolte sur le rang et donc d'éviter d'abîmer le palissage ou les ceps. Cela permet également de ne pas faire tomber trop de feuilles dans la vendange
  • Etanchéité du tunnel de récolte : un épamprage efficace sur des souches bien droites le permet
  • Favoriser un bon état sanitaire au niveau des grappes permet d'éviter les effets négatifs de la vendange mécanique sur vendange botrytisée (augmentation du taux de jus libéré et des effets néfastes du champignon). Le mildiou fragilise les feuilles qui se retrouveront plus facilement dans la vendange, les maladies du bois fragilisent les rameaux et les ceps qui peuvent entraver le bon fonctionnement de la machine
  • Favoriser une répartition homogène de la zone fructifère dans la végétation permet d'employer le moins de secoueurs possibles, et donc de limiter l'impact négatif de ceux-ci sur la végétation
  • Eviter tout travail du sol avant récolte : un état de surface pulvérulent au moment de la récolte risque de provoquer, avec les souffleries des extracteurs, des retombées de terre dans les bennes. Il faut éviter l'ameublissement avant le passage d'un engin lourd

haut de la page

Comment régler la machine à vendanger ?

  • l'adaptation du nombre de secoueurs et de leur positionnement à la zone fructifère, en cherchant à en limiter le nombre, et veiller à fouiller la zone fructifère uniquement, pour ne pas faire tomber inutilement des éléments indésirables dans la vendange
  • l'adaptation de la vitesse aux conditions de récolte. Dans la majorité des cas, une vitesse de 3,5 km/h à 4 km/h est préconisée, ne pas dépasser 5 km/h
  • l'adaptation du pincement à l'épaisseur de végétation rencontrée. Un bon pincement permet "d'accompagner" la végétation dans le secouage, sans la battre ou la compresser
  • l'amplitude.  Augmenter l'amplitude permet d'augmenter significativement l'énergie apportée pour le décrochement des baies, mais le secouage s'en trouve plus brutal par rapport à la vigne, avec les risques de casse ou de décrochement d'éléments indésirables. Sauf cas de récolte extrêmement difficile, on ne touche pas à ce paramètre.
  • la fréquence. Ce paramètre va déterminer le nombre d'impulsions transmises à la vigne par mètre. Pour limiter les impacts sur la vigne on a intérêt à le choisir le plus bas possible, et pour cela commencer les réglages par une valeur faible, à augmenter progressivement (par pas de 10 cps/min) pour obtenir un bon décrochement
  • le nettoyage de la vendange. Il y a un compromis à trouver entre le nettoyage et les pertes en jus extrait par les aspirateurs. L'indication d'une ventilation trop forte est un écoulement de jus le long des tuyères d'échappement des aspirateurs. La vitesse de défilement des convoyeurs de vendange doit être réglée de manière à éviter la formation d'amas dont il est plus difficile d'extraire des feuilles
  • la conduite. L'alignement de la tête de récolte sur le rang est important pour limiter les impacts mécaniques liés à l'inertie de la machine

Tous ces paramètres sont interdépendants les uns des autres, et n'ont pas forcément le même impact d'une marque à l'autre. On ne peut ainsi, pas prendre les réglages d'une machine A et les appliquer à une machine B pour une même récolte. Les têtes de récolte des constructeurs sont spécifiques et la phase de réglage est indispensable. On note que les machines à vendanger modernes sont beaucoup plus faciles à régler que les anciennes, et cela joue en faveur de la qualité de récolte.

haut de la page

Comment vérifier le bon état d'une machine à vendanger ?

En dehors des aspects propreté, hygiène et risques de pannes mécaniques ou hydrauliques, il y a un paramètre important à prendre en compte : l'usure des secoueurs. En effet, leur forme détermine leur mouvement et donc leur action sur la végétation et le décrochement du raisin. Des secoueurs déformés par un mauvais hivernage ou trop usés auront une action négative sur la qualité de récolte que l'on peut attendre. Une attention particulière doit être portée à l’entretien des écailles de réception ou des norias de godets car ces éléments assurent l’étanchéité du tunnel de récolte. Leur mauvais fonctionnement ou leur usure peut engendrer des pertes de raisins ou des blessures sur les pieds de vigne.

haut de la page

Quelle est l'efficacité des systèmes de tri et de nettoyage embarqués ?

Il existe chez 4 constructeurs de machines à vendanger des dispositifs de tri et d’égrenage: Pellenc, Grégoire, New-Holland et Ero ont développé chacun leur système, s’appuyant tous sur au moins un principe commun: un égouttage de la vendange sur des rouleaux qui permettent d’aligner les éléments difficiles à extraire comme les pétioles par exemple. Nos essais ont montré l’efficacité de ces machines, qui remettent en cause le schéma de réception classique au chai. Les taux d’éléments indésirables au contact du raisin sont désormais très faibles, de l’ordre de 0,2 %, pour un taux de perte très acceptable. En revanche, cela représente un surplus de travail en termes de nettoyage.

 

haut de la page

En savoir plus
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com