Les fiches pratiques

Modélisation et modèles de prévision des maladies cryptogamiques

Les modèles utilisés à l'IFV dans le cadre de la lutte contre le mildiou, l'oïdium et le black rot, font partie des modèles "Potentiels Systèmes". Ces modèles sont dits climatiques car ils sont basés sur un référentiel météorologique possédant au moins 30 années de données.

Qu'est-ce qu'un modèle de prévision des maladies ?

Un modèle tente de "mimer" le fonctionnement d'un système.  Dans le cas d'un modèle de prévision des maladies, ce système se compose du vignoble, de l'agresseur et du climat. Les interactions entre plante (réceptivité), agresseur (cycle biologique) et climat sont très complexes. Les modèles de prévision essaient, en tenant compte de cette complexité, de simuler le développement des populations de l'agresseur en fonction de divers paramètres.

haut de la page

Modèle de prévision des maladies et démarche de lutte raisonnée ?

Une démarche de lutte raisonnée se caractérise notamment, selon la définition proposée par l'OILB (Organisation Internationale de Lutte Biologique) par des interventions décidées après estimation des risques réels à l'échelle de la parcelle. Elle intègre des seuils de tolérance ou d'intervention et la mise en oeuvre de méthodes de surveillance. Cette estimation des risques couple à la fois les observations à la parcelle et l'utilisation d'outils d'aide à la décision, tels les modèles de prévisions.

haut de la page

Quelles sont les limites des modèles ?

  • les événements climatiques exceptionnels ne sont pas toujours pris en compte
  • les données météorologiques doivent être fiables et de qualité
  • un modèle doit toujours être validé sur un nombre de millésimes importants pour être considéré comme robuste
  • un modèle ne peut pas remplacer les observations de terrain et la connaissance des parcelles

haut de la page

Quels sont les modèles à disposition des viticulteurs ?

  • Modèle Eudemis (EVA). Simulation des courbes de vols et des stades larvaires des populations d'Eudémis
  • Modèle Mildiou MILVIT. Il s'agit du modèle utilisé par la SRPV pour élaborer les Avertissements Agricoles
  • Modèles Mildiou, Oïdium, Black-Rot Potentiels Systèmes. Adaptation des modèles à la micro-région

    haut de la page

Quel est le modèle utilisé par l'IFV ? son principe et quel est son intérêt ?

station-meteo-DEVTLes modèles utilisés à l'IFV dans le cadre de la lutte contre le mildiou, l'oïdium et le black rot, font partie des modèles "Potentiels Systèmes". Ces modèles sont dits climatiques car ils sont basés sur un référentiel météorologique possédant au moins 30 années de données. Ce référentiel est différent pour chaque vignoble, il est testé et approuvé. A partir de ce référentiel, les modèles "Potentiels Systèmes" calculent une "norme météo" et les différentes variables des modèles sont calculées grâce à l'écart entre cette norme et les conditions réelles. Ainsi, 10 mm de pluie en Champagne n'ont pas le même effet sur le mildiou que 10 mm à Gaillac. Ces modèles calculent, en fontion des données météorologiques recueillies sur différents secteurs d'un vignoble, des variables représentant principalement la maturité des oeufs d'hiver (en début de campagne), la pression exercée par les différentes maladies, les dates de contaminations, ainsi que leur fréquence et leur intensité.  Les modèles "Potentiels Systèmes" permettent une prévision du risque encouru par le viticulteur, en fonction des prévisions météorologiques. Cette vision à moyen terme permet de réaliser les traitements en préventif, c'est à dire avant que la contamination ne soit effective, et donc d'utiliser des produits moins "agressifs".

haut de la page

Comment est utilisé "Potentiel Systèmes" et comment fonctionne la lutte raisonnée dans la région Midi-Pyrénées ?

  • 40 stations météorologiques sont interrogées quotidiennement afin de récupérer les données horaires et journalières de température et de pluviométrie
  • Le modèle "Potentiel Système" intègre ces valeurs pour fournir une situation sanitaire (mildiou, oïdium, black rot) à l'instant t dans chaque vignoble
  • Pour prévoir l'évolution à t + 7 jours, 3 hypothèses de prévisions météorologiques sont testées : les données de Météo France, les données intrinsèques du modèle et des prévisions catastrophiques (pluviométrie élevée simulant par exemple un orage)
  • un bulletin interprétant les données de la modélisation est établi et transmis aux rédacteurs du Bulletin de Santé du Végétal
  • les modèles Potentiel système concourent à l’analyse de risque réalisé dans le cadre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) qui est mis à disposition de l’ensemble de la profession gratuitement et de manière hebdomadaire .
  • en contre-partie du bulletin, les techniciens observent des témoins non traités afin de pouvoir valider les prévisions du modèle

haut de la page

Des nouveaux outils pour simplifier la lecture des différentes variables ?

Afin de simplifier la lecture des différentes variables des modèles "Potentiels Systèmes", et la rendre accessible aux techniciens et aux viticulteurs, une représentation cartographique des données des modèles a été réalisée. Ces cartes sont associées aux bulletins "traditionnels" de préconisation transmis par courrier électronique aux techniciens et disponibles sur notre site internet, sous réserve d'un identifiant.

carte-SIG
Exemple de pression exercée par le Mildiou en début de campagne
sur les vignobles de Midi-Pyrénées (rouge = forte pression ; vert = pas de pression)

mildiou début 2008

Autre exemple de pression exercée par le Mildiou en début de campagne
sur les vignobles de Midi-Pyrénées (rouge = forte pression ; vert = pas de pression)

haut de la page

retour à la liste

 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com