Les fiches pratiques

La maturité des raisins noirs

Afin de prévoir le début des vendanges et de choisir les itinéraires techniques au cours de la vinification en rouge, il est important de connaître et de suivre l'évolution des différents composés du raisin.

Quelles sont les différentes maturités du raisin ?

On peut distinguer différentes maturités :

  • la maturité physiologique : les pépins sont prêts à germer, tôt après véraison, maturité sans incidences oenologiques
  • la maturité phénologique : la vigne a réalisé son cycle végétatif normal, 40 à 50 jours après véraison
  • la maturité technologique qui correspond soit à une teneur maximale en sucre soit à une valeur limite d'acidité
  • la maturité aromatique : concentration optimale en arômes variétaux et/ou sans perturbation par des arômes indésirables (poivron vert dans le Fer Servadou ou le Cabernet Sauvignon)
  • la maturité polyphénolique, qui elle correspond à la maturité de la péllicule (an-thocyanes, tanins) et à la maturité des pépins (tanins) : concentration maximale en "tanins qualitatifs"
  • la maturité oenologique : la seule maturité pour le vinificateur – elle doit prendre en compte et optimiser l’ensemble des maturités en fonction du type de vins recherchés

Un raisin mûr se caractérise par un rapport sucres/acidité élevé, des pellicules riches en anthocyanes, en tanins peu astringents et par des pépins relativement pauvres en tanins astringents.

localisation des composés de la baie

localisation des composés de la baie

 

haut de la page

Comment évoluent les composés polyphénoliques durant la maturation ?

Lors de la maturation, on assiste à une accumulation des anthocyanes et des tanins pélliculaires et à une diminution des tanins des pépins. Pour appréhender la maturité du raisin, il est aussi important de goûter les différentes parties d'une baie (pellicule, pulpe et pépins). C'est une méthode empirique mais, avec de l'habitude, l'évolution de la maturité est perceptible. Il se pose alors le problème de l'échantillonnage à la parcelle des quelques grains à déguster.

haut de la page

Pourquoi suivre la maturité polyphénolique ?

  • la maturité polyphénolique est un marqueur complémentaire de la maturité technologique. Son contrôle permet une description plus fine de la qualité de la vendange rouge. Il n'y a pas de relation mathématique entre degré potentiel, acidité et potentiel polyphénolique. La vitesse de synthèse des polyphénols est inversement proprotionnelle à celle de dégradation de l'acide malique
  • afin de définir une date optimale de récolte. La date de récolte optimale corres-pond à une date pour laquelle les raisins contiennent une teneur en sucre suffi-sante et un maximum d'anthocyanes et de tanins facilement extractibles. La date de récolte optimale se situe 5 à 8 jours après le maximum d'accumulation d'anthocyanes. Elle doit être adaptée en fonction du produit que l'on souhaite élaborer : pour un vin de type primeur, on recherchera une légère sous-maturité, pour un vin de garde concentré on privilégiera par contre une légère sur-maturité

evolution des anthocyanes et stade de maturité


Evolution des anthocyanes en fonction de la période de maturation

  • le suivi de la maturité polyphénolique donne la possibilité de cerner les tendan-ces d'un millésime à une date donnée. Pour cela, il faut veiller à suivre les mêmes parcelles d'une année sur l'autre
  • evolution anthocyanes suivant les millesimes

 

 

 

 

 

 

 

 



Evolution des anthocyanes sur 3 millésimes sur une parcelle de Merlot à Cahors

  • ce suivi permet également d'adapter la vinification au potentiel qualitatif de la vendange. Pour une vendange saine à bonne maturité : macération longue avec remontages fréquents. Pour une vendange saine à faible potentiel polyphéno-lique : enzymage à l'encuvage, macération courte...

haut de la page

Comment réaliser les contrôles de maturité ?

  • la maturité des anthocyanes apparaît comme un marqueur pertinent de la maturité polyphénolique. Les travaux expérimentaux ont montré que l'on peut se baser sur le potentiel anthocyanique de la vendange afin d'évaluer son potentiel polyphénolique. 2 ou 3 mesures au cours de la maturation suffisent
  • les contrôles de maturité doivent commencer dès la fin véraison en effectuant un prélèvement par semaine. A l'approche de la zone de maturité (plateau d'accu-mulation des anthocyanes), il est préférable de réaliser 2 prélèvements par semaine
  • Le prélèvement doit être réalisé selon une méthodologie précise. Contacter votre laboratoire pour gérer au mieux le délai d'attente des échantillons
  • pour les laboratoires oenologiques, il s'agit d'une analyse de routine dont le coût est d'environ 30 € HT.

haut de la page

En savoir plus
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com