Les fiches pratiques

L'eutypiose

L’eutypiose, maladie touchant les plantations adultes,  a été identifiée en France à la fin des années 70. Elle est certainement connue depuis longtemps, elle a été classée parmi les court-noués qui étaient un terme courant pour désigner toutes les manifestations chétives de la végétation. Elle sévit dans tous les vignobles où le niveau de pluviométrie est supérieur à 250 mm

 

Quels sont les symptômes de l'eutypiose sur les organes herbacés ?

L'eutypiose se manifeste par le rabougrissement des rameaux (entre-nœuds courts) qui présentent des feuilles chlorotiques, crispées, déchiquetées avec des nécroses marginales qui peuvent se généraliser sur l’ensemble du limbe, et parfois d’inflorescences desséchées ou de grappes millerandées.

 

 

Quels sont les symptômes de l'eutypiose sur souche ou sur vieux bois ?

L'eutypiose se traduit par la mort d’un bras. Dans le bois, elle montre la présence d’une nécrose brune et dure en position sectorielle qui montre des rayures plus foncées. Un cep mort de cette maladie se casse facilement en donnant un coup de pied sec sur la base de la plante (test carotte).

Sur les parties du cep sans écorce, il est possible d’observer des zones bosselées de couleur noirâtre correspondant à la forme de conservation du champignon (périthèces).

 

 

 

Quand peut-on observer les symptômes d'eutypiose ?

Ces symptômes sont surtout visibles lors de printemps pluvieux, et peuvent disparaître d’une année à l’autre, même si la maladie progresse pendant ce temps. Les symptômes, apparaissant chez des plantes âgées au moins de 7 – 8 ans, seraient dus à des toxines (l’eutypine).

 

Quelle est la biologie du champignon responsable de l'eutypiose ?

Eutypa lata, le champignon responsable de l’eutypiose, se conserve sur le bois mort sous forme périthèces contenant les unités contaminatrices appelées ascospores. Ces unités sont libérées 2 à 3 heures après le début d’une pluie et disséminées par le vent., Pendant la phase de repos de la vigne, elles se déposent sur les plaies de taille et migrent dans les tissus sous-jacents jusqu’à au moins deux centimètres sous l’influence de l’eau. Elles germent ensuite pour donner naissance au mycélium qui colonise les tissus ligneux pour former la nécrose sectorielle de couleur brune.

haut de la page

Quels sont les cépages extériorisant le plus les symptômes d'eutypiose ?

Il s’agit du Cabernet Sauvignon, du Chasselas, du Chenin, du Cinsaut, du Mauzac, de la Muscadelle, de la Négrette, du Sauvignon et de l’Ugni blanc.

haut de la page

Quels sont les cépages extériorisant le moins les symptômes d'eutypiose bien qu'étant atteints ?

Ce sont par exemple l’Aligoté, l’Auxerrois, le Grenache, le Grolleau, le Melon de Bourgogne, le Merlot, le Muscat petits grains, le Petit Verdot, le Savagnin, le Sémillon et le Sylvaner.

 

haut de la page

Quelle méthode de lutte chimique ou biologique contre l'eutypiose ?

Aujourd’hui, peu de spécialités sont disponibles pour lutter contre l’eutypiose. Une préparation phytopharmaceutique ne peut être mise sur le marché que si elle a reçu une autorisation du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. L’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) est délivrée pour un usage précis. Elle inclut une évaluation des bénéfices (efficacité), ainsi que des risques pour l’applicateur, le consommateur et l’environnement. Comme la liste des produits homologués évolue en permanence, il est conseillé de consulter le site https://ephy.anses.fr. Il permet également de connaître les moyens de protection recommandés pour chacune des spécialités. Seuls des produits à usage de protection des plaies de taille sont actuellement autorisés.

 

haut de la page

Quelles méthodes de lutte prophylactique contre l'eutypiose ?

Ce sont les seules méthodes de lutte efficaces. Il est important de les mettre en place dès à présent afin de diminuer la quantité d’inoculum et les risques de contamination :

  • enlever les bras et les ceps morts avant la taille. Soit les stocker à l’abri, soit les brûler.
  • tailler les cépages sensibles tardivement. Les plaies sont moins sensibles au champignon lorsqu’elles sont réalisées au plus proche de la période des pleurs
  • éviter  les tailles qui forment de grosses plaies de taille
  • protéger les plaies de taille aussitôt après la taille à l’aide de produits autorisés
  • restaurer les pieds malades par l’intermédiaire du recépage ou du regreffage

haut de la page

retour à la liste

En savoir plus sur l'eutypiose de la vigne
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com