Les fiches pratiques

La cicadelle pruineuse

Cette cicadelle, originaire d'Amérique du Nord, a été introduite accidentellement en Vénétie (Italie) à la fin des années 1970 et a été signalée en France pour la première fois en 1985. On la retrouve aujourd'hui dans la moitié Sud du vignoble français.

Quels sont les dégâts de Metcalfa pruinosa ou cicadelle pruineuse ?

cicadelle pruineuseEn cas d'attaque sévère, les piqûres de la cicadelle pruineuse rendent les rameaux cassants et peuvent provoquer le dessèchement des jeunes rameaux. Les feuilles et le tronc sont recouverts de miellat sur lequel se développe un champignon saprophyte nommé la fumagine. Ce phénomène limite l'activité photosynthétique et ralentit la croissance de la végétation. Pour le raisin de table, les attaques de cicadelle pruineuse rendent les fruits non-commercialisables.

haut de la page

Quelle est la biologie de Metcalfa pruinosa ou de la cicadelle pruineuse ?

cicadelle pruineuseCette espèce présente une seule génération par an. Les premiers stades larvaires apparaissent à la fin du mois d'avril. Les larves, de couleur blanchâtre et recouvertes d'une cire d'aspect pulvérulent et filamenteux, vivent à la face inférieure des feuilles. Elles migrent progressivement sur les jeunes rameaux de l'année aux stades plus agés avant de revenir sur les feuilles pour la mue imaginale. Les adultes qui émergent dès le début du mois de juillet, forment des chapelets caracéristiques sur les parties ombragées des plantes. D'août à septembre, les cicadelles adultes déposent leurs oeufs dans les anfractuosités des écorces des arbres.

haut de la page

Quelles sont les autres cultures touchées ?

Cette cicadelle très polyphage s'attaque à un très grand nombre d'espèces végétales dont les arbres fruitiers (kiwi, pommier, poirier, pêcher, abricotier) et d'autres plantes rencontrées dans les jardins publics et les espaces verts (tilleul, érable, platane, troène). Dans milieux naturels, le robinier et l'ortie sont particulièrement concernées.

haut de la page

Quelles sont les méthodes de lutte biologique contre Metcalfa pruinosa ou cicadelle pruineuse ?

Des travaux de recherche réalisés dans les années 1980 ont permis d'identifier et d'introduire en Europe l'antagoniste de Metcalfa pruinosa. Il s'agit de Neodryinus typhlocybae, un hyménoptère prédateur et parasitoïde des larves de Metcalfa pruinosa. La femelle de Neodryinus typhlocybae, aux pattes dotées de pinces, capture les larves pour s'en nourrir par prédation. Elle pond également ses oeufs dans les stades plus agés de son hôte. Quelques jours après le dépôt de l'oeuf, une sorte de kyste apparaît chez l'hôte parasité.

haut de la page

En savoir plus sur Metcalfa pruinosa ou la cicadelle pruineuse
 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com