Les fiches pratiques

Agrobacterium et broussins de la vigne

Les broussins de la vigne sont dus à une bactérie du genre Agrobacterium, assez fréquemment retrouvée dans le système vasculaire des souches, où elle demeure le plus souvent sans provoquer de problèmes apparents.

Quelle est la bactérie responsable des broussins de la vigne ?

Les broussins de la vigne sont dus à une bactérie du genre Agrobacterium, assez fréquemment retrouvée dans le système vasculaire des souches, où elle demeure le plus souvent sans provoquer de problèmes apparents. A l’occasion de blessures, souvent consécutives à un fort gel d’hiver, mais aussi à la faveur de plaies de taille, de dégâts de grêle ou d’impacts liés à des travaux culturaux, Agrobacterium peut indure formation de tumeurs végétales parfois spectaculaires. Une propagation des bactéries du genre Agrobacterium peut se produire lors de la taille par les sécateurs, surtout en période de sève montante, ainsi qu’à l’occasion de travaux du sol si l’on cause des blessures aux souches.

haut de la page

Comment se forment les broussins de la vigne ?

Le processus est bien connu aujourd’hui : il s’agit d’une transformation génétique broussinsnaturelle. Agrobacterium introduit dans le génome des cellules de la vigne un fragment de son propre ADN, situé sur un plasmide (petit chromosome circulaire). Certaines molécules synthétisées lors des blessures semblent capables de déclencher les gènes de virulence de ce plasmide et d’activer leur insertion. La destruction de tissus favorise également l’envahissement des cellules par les bactéries présentes dans les vaisseaux. L’introduction de ce fragment d’ADN bactérien dans le génome des cellules du cambium, provoque leur croissance autonome et anarchique, et induit la synthèse de substances nutritives utilisées par les bactéries pour leur développement. Ainsi, il se forme localement des galles, tout d’abord lisses et d’une teinte vert-jaunâtre, mais qui deviennent progressivement crevassées et tubéreuses en même temps que leur taille s’accroît.

haut de la page

Quelles peuvent être les conséquences de broussins sur vigne en place ?

Les galles peuvent être circulaires et former un cordon continu autour du tronc ou d’un bras, bloquant la circulation de la sève dans la souche et provoquant au final son dépérissement ou sa mort, ou former de véritables « chapelets » de tumeurs situées par exemple le long d’un tronc fendu par le gel.

haut de la page

Et en pépinière ?

On peut parfois retrouver ces manifestations, sous forme de galles plus réduites, dès le stade pépinière, essentiellement au niveau du point de greffe, mais aussi au talon des plants ou à une plaie d’éborgnage. C’est alors le signe d’une contamination liée au matériel végétal (greffon ou porte-greffe), mais cela peut aussi être consécutif à l’infection d’un substrat utilisé (sciures, tourbes, terreaux, …). Certains cas, rares mais avérés, ont d’ailleurs conduit à des litiges commerciaux, en particulier dans le cas d’exportations de plants vers des pays ayant des conditions plus favorables au développement de symptômes de broussins, et contrôlant parfois spécifiquement le matériel végétal importé. Un traitement à l’eau chaude tel qu’il est pratiqué dans le cadre d’une lutte prophylactique contre les phytoplasmes (50°C pendant 45 minutes) a montré une efficacité partielle sur les bactéries, et est parfois préventivement exigé par certains pays. Il est cependant signalé la possibilité pour certaines souches de bactéries de résister à ce couple température/temps, ce qui, contrairement à la flavescence dorée ou au bois noir et au vu des connaissances actuelles, n’en fait pas un moyen prophylactique sûr à 100%.

Broussins broussins

 

haut de la page

 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com