Le Prunelard N ou Prunelart

Ce cépage est originaire de la région de Gaillac. Une étude récente a montré qu'il était le père du Côt ou Malbec. En 2006, sa surface viticole représentait 7 hectares.

Quels sont les principaux éléments de description du Prunelard ou Prunelart ?

L'identification fait appel :

  • l'extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité de poils couchés
  • aux jeunes feuilles de couleur jaune à plages bronzées
  • aux feuilles adultes entières avec un sinus pétiolaire à base en V, peu ouvert ou fermé à bords parralèles, des dents courtes par rapport à leur largeur à la base, à côtés rectilignes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle ou très faible, un limbe brillant, révoluté, parfois ondulé entre les nervures près du point pétiolaire, et à la face inférieure, une densité faible des poils couchés
  • aux baies qui sont de forme arrondie

(pour comprendre et approfondir les critères de description ampélographique visitez notre rubrique dédiée)

feuille Prunelard grappe Prunelard

 

haut de la page

Quelle est sa phénologie ?

Epoque de débourrement : 6 jours après le Chasselas
Epoque de maturité : 2ème époque, 3 semaines après le Chasselas

haut de la page

Quelles sont les aptitudes culturales et agronomiques du Prunelard ou Prunelart ?

Le Prunelard est un cépage peu productif et assez vigoureux, à port érigé, qui peut être conduit en taille longue.

haut de la page

Quelle est la sensibilité du Prunelard ou Prunelart aux maladies et aux ravageurs ?

Le Prunelard est très sensible à l'acacriose au printemps. Par contre, il est peu sensible à la pourriture grise.

haut de la page

Quelles sont les potentialités technologiques du Prunelard ou Prunelart ?

Les grappes sont petites et les baies moyennes. Le Prunelard permet d'élaborer des vins de garde, colorés, charpentés et équilibrés. A maturité, le degré alcoolique peut être élevé. Les vins obtenus présentent des arômes de fruits mûrs et d'épices.

haut de la page

Quelles sont les sélections clonales disponibles ?

Il n'y a pas encore de clone agrée de ce cépage. Un conservatoire d'une douzaine de clones a été implanté en 1998 dans le vignoble de Gaillac.

haut de la page

retour à la liste des cépages

 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com