Nos axes de recherche

vitiviniculture biologique

Système de production réglementé impliquant une certification, la viticulture biologique repose sur un principe de précaution excluant l'usage d'engrais et de produits phytopopharmaceutique ainsi que d'organismes génétiquement modifiés. Le pôle Sud-Ouest de l'IFV développe plusieurs programmes expérimentaux en lien avec cette thématique.

Vitinnobio : Repérer, caractériser et partager des innovations pour concevoir des systèmes viticoles innovants et accompagner le développement de la viticulture biologique

Le respect du cahier des charges de la viticulture biologique peut se heurter à des points critiques, tels que la maîtrise du mildiou avec de faibles doses de cuivre, la consommation énergétique… A partir de l’identification de ces points critiques, ce projet a pour but de construire et d’éprouver une méthode pour repérer, caractériser et partager des solutions innovantes, techniques ou organisationnelles, qui permettent de répondre aux points critiques de la viticulture biologique dans différents contextes pédoclimatiques repartis dans le pays. Il aboutira à la construction d’une typologie d’innovations ainsi décrites. A partir de l’évaluation de leurs performances et domaines de faisabilité, il s’agit de transformer et de partager ces solutions locales et assujetties à leur contexte en innovations potentielles pour la filière viticole biologique et conventionnelle.

Personne à contacter :
Audrey Petit

Faisabilité technico-économique d’un robot de tonte en viticulture biologique

VitiroverCe projet de 2 ans vise à acquérir des données sur l’enherbement total dans les vignes entretenu avec un robot de tonte. La disponibilité sur le marché d’un robot de tonte change la donne pour l’entretien des vignes enherbées sous le rang, en levant la contrainte de temps, en supprimant les risques de blessures et en modifiant complètement les cycles de tonte. Pour autant, des questions restent en suspens et la présence sur le Vinnopôle d’une parcelle totalement enherbée depuis 2009 offre des perspectives d’expérimentation inédites pour ce type de gestion du sol innovant : impact des fréquences de tonte sur le comportement et la compétition des couverts, modalités pratiques de mise en œuvre d’un robot au vignoble, besoins énergétiques.

Personne à contacter :
Christophe Gaviglio

Intérêt du Chitosane pour améliorer les qualités organoleptiques des vins blancs biologique

Des nombreux travaux ont mis en évidence que la teneur des moûts en cuivre était un paramètre important influençant le potentiel aromatique variétal des vins fruités. Même des doses faibles de l’ordre de 0,7 mg/l, possèdent un impact très négatif sur le potentiel aromatique des vins. Le rôle chélateur du chitosane vis-à-vis des ions cuivre a clairement été mis en évidence. La chitine est extraite et purifiée à partir de sources fongiques alimentaires ou biotechnologiques telles qu’Agaricus bisporus ou Aspergillus niger. A l’heure actuelle, même s’il pourrait potentiellement être autorisé, le chitosane est interdit par le Règlement vin bio Europe applicable au 1er août 2012. L’objet du programme proposé est de tester l’efficacité d’une application précoce de chitosane avant débourbage pour éliminer les ions cuivre.

Personnes à contacter :
Olivier Geffroy
Thierry Dufourcq

Elaboration de Vins Bio sans Sulfite : optimisation des process de conditionnement

capsule à visLes vins sans sulfites exogènes constituent une source de débouché potentiellement intéressante pour les vignerons « bio » de Midi-Pyrénées. Ceux-ci font face à un manque de références techniques afin de maîtriser et d’optimiser les process d’élaboration, de conditionnement et de conservation de ce type de vins. Au cours d’essais mis en œuvre entre 2011 et 2012, l’IFV Sud-Ouest a constaté une forte instabilité des vins d’un point de vue électrochimique, ceux-ci passant en quelques mois d’un état oxydé à complètement réduit. Problème spécifique lié au choix de l’obturateur trop hermétique ?  Evolution réductrice liée à la chimie particulière des vins sans sulfites ? Ce projet permettra de tester plusieurs obturateurs et leurs impacts sur les phénomènes d’oxydo-réduction des vins sans sulfites exogènes.

Personne à contacter :
Olivier Geffroy

Réduction des doses de cuivre en Viticulture biologique : intérêt de matières actives naturelles et du volume d’application

Ce projet cherche à trouver des pistes pour la diminution des doses de cuivre utilisées en viticulture dans le cadre de la lutte contre le mildiou tout en maintenant ou améliorant l’efficacité fongique du produit. Des interactions entre différents produits activés à base d’huiles essentielles mis en mélange avec le cuivre sont évaluées. Une diminution du volume d’application sera également testé afin d’envisager une diminution des volumes de traitements tout en maintenant une couverture suffisante permettant d’atteindre une efficacité acceptable.

Personne à contacter :
Audrey Petit

Mécanisation des itinéraires techniques d’entretien du sol en Agriculture Biologique      

étoile de binageLa mécanisation des itinéraires d’entretien du sol en AB fait appel à des outils plutôt classiques tels que les interceps, les décavaillonneuses, les tondeuses. Cependant, dans une logique d’optimisation des temps de travaux ou d’utilisation de couverts sous le rang, une mécanisation spécifique peut être intéressante. Dans le cas du désherbage mécanique sous le rang, nous avons testé l’intérêt de l’utilisation des étoiles de binage, outils passifs par excellence, pouvant idéalement être combinés à d’autres travaux pour un entretien sous le rang rapide et à moindre coût. En ce qui concerne les couverts sous le rang, nous avons montré leur intérêt dans un certain nombre de situations pour conduire les vignes sans herbicides et sans la contrainte de travailler le sol entre les souches. S’il existe des tondeuses interceps sur le marché, la question de l’implantation des couverts reste potentiellement non mécanisée. C’est la raison pour laquelle nous avons développé un prototype de semoir sous le rang, sur la base d’un distributeur de granulés avec des canules orientés vers les souches. Nous avons testé ce semoir à l’automne 2014 pour implanter un couvert de trèfle blanc nain.

Personne à contacter :
Christophe Gaviglio

 


haut de page

 
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn - Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com
 
creation site internet Saint Brieuc
 
V’Innopôle - BP 22 Brame-Aïgues - 81310 Lisle sur Tarn
Tél : 05.63.33.62.62 - fax : 05.63.33.62.60 - liliane.fonvieille@vignevin.com